Psychothérapie - Hypnose Boulogne-Billancourt

HYPNOSE ET ADDICTION


Qu'est-ce qu'une addiction ?

C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher… 

solitude

L’addiction est une envie irrépressible de consommer ou de faire quelque chose, que la personne ne peut plus contrôler même si elle est consciente des conséquences négatives sur sa santé et sur sa vie (relations professionnelles, sociales, personnelles, santé etc.).

Il existe deux types d’addiction :

La consommation d’une substance psychoactive

Les addictions liées à la consommation d’une ou plusieurs substances psychoactives à plus ou moins fort potentiel addictif.

Substances légales telles que : le tabac/cigarette, l’alcool, le café, le sucre…et aussi les médicaments psychotropes,

Substances illégales telles que : cannabis, cocaïne, héroïne, LSD, cocaïne, drogues de synthèse...

 

Une pratique anormalement excessive

Les addictions liées à la pratique anormalement excessive d'un comportement : addiction au travail ou Workaholism, aux jeux d’argent et de hasard, aux jeux vidéo, à la consultation permanente des écrans, au téléphone mobile, à la pratique d’un sport, à la nourriture (boulimie, anorexie), aux achats compulsifs, au sexe…

 

Comment passe-t-on de la consommation occasionnelle à l’addiction ?

Il existe dans notre cerveau un circuit essentiel au service de notre bien-être et actif chez l’être humain dès la fin de la gestation car indispensable à sa survie, c’est le circuit de récompense/renforcement, aussi appelé système hédonique (du grec, plaisir, agrément, jouissance).

La dopamine, hormone du bonheur et de la motivation, libérée dans le circuit de la récompense lors d’expériences associées au plaisir (satisfaction d’un besoin, d’un désir ou accomplissement d’une activité gratifiante), a une influence sur notre comportement, notre bien-être, notre désir, et nous motive à recommencer les expériences agréables.

Jusque là, tout va bien...

addiction cigarette

Mais la dopamine est aussi particulièrement efficace pour nous rendre « accros » , car la consommation d'une substance psychoactive et/ou la pratique anormalement excessive d'un comportement ont un effet important sur les niveaux de dopamine libérée dans le cerveau, avec pour conséquence une altération du bon fonctionnement du circuit de la récompense. Il se dérègle...

Faire la différence entre user et abuser. 

En faire un usage occasionnel :

Tant que nous faisons un usage normal, c’est-à-dire occasionnel, de ces substances ou de ces pratiques, notre circuit de la récompense est préservé et joue pleinement son rôle. Notre cortex préfrontal, système exécutif du cerveau impliqué dans le circuit, nous offre toujours la latitude de dire Stop ! ou Encore ! selon ce que nous estimons juste pour nous. 

En faire un usage abusif :

Et si ponctuellement, il nous arrive de dépasser les limites, s’il nous arrive d’abuser, notre organisme sait encore, à travers les effets consécutifs négatifs ressentis (crise de foie, sommeil perturbé, nausées, fatigue…), nous rappeler à l’ordre. Les lendemains d’abus occasionnels, nous sommes toujours aux commandes et nous savons dire Stop ! 

Comment se défaire d'une addiction ?

Addiction quand tu nous tiens…

Mais lorsque nous en arrivons à consommer à haute dose et régulièrement, que nous abusons en permanence, le circuit de la récompense se dérègle à notre insu, nous en devenons captifs. Il y a accoutumance, l’organisme s’adapte de lui-même à la surconsommation (il est en capacité d’absorber toujours plus…), puis vient la dépendance liée à la sensation de manque insupportable quand l’organisme est privé de sa récompense, un besoin irrépressible de consommer (craving) s'installe. Notre consommation, d’impulsive devient compulsive, nous consommons, non plus pour nous faire plaisir, mais pour nous sentir moins mal en comblant le manque. Notre cerveau pour contrebalancer la libération excessive et continue de dopamine tente de rétablir l’équilibre à sa façon.

Car à ce stade, notre cortex préfrontal a été mis hors circuit, nous ne contrôlons plus rien, impossible de dire Stop ! Et c'est toujours encore ! C'est plus fort que nous.

Et plus la consommation augmente, plus elle est nocive pour notre santé et moins elle procure de plaisir. Le circuit naturel vertueux de la récompense est devenu vicieux… 

L’ addiction prend toute la place, elle en arrive à se confondre avec notre identité ,

« Je suis addict »… 

Libérez-vous de votre addiction, changez de programme !

suicide

Associée ou non à un traitement médical (qui dans certains cas est nécessaire) mais ne s’y substituant pas, l’hypnose ericksonienne est l’outil thérapeutique par excellence pour vous aider à reprogrammer le circuit de la récompense dans son fonctionnement naturel. Le prérequis si vous consultez : que vous soyez partie prenante dans le processus d’accompagnement que nous allons mettre en place ensemble.

A travers un protocole spécifique structuré en 4 étapes sur 4 séances, nous allons nous intéresser au comportement dysfonctionnel dont vous voulez vous séparer, et ce en état modifié de conscience (transe légère ou profonde) pour : 

Recadrer le comportement devenu compulsif.

Explorer et reconfigurer les déclencheurs négatifs qui le renforcent

Neutraliser le conditionnement lié à l’addiction/habitude.

Dissocier votre addiction/habitude de votre identité.

Vous serez en capacité d’aller de l’avant pour sortir de cette voie à sens unique qui vous mène à l’impasse, et de prendre une autre voie plus écologique et constructive pour satisfaire vos besoins. 

Et vous pourrez compter sur vous pour instaurer dans la durée le changement car vous serez à nouveau aux commandes.

Lire les commentaires (0)

Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

HYPNOSE ET ADDICTION

17 Juin 2024

Qu'est-ce qu'une addiction ?
C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher… 

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.